Communiqués

Jun 08, 2009  Commentez

Démission en bloc du président et de trois directeurs de la Société d’énergie Yukon

M. Willard L. Phelps a annoncé que lui-même ainsi que trois directeurs démissionnent du conseil d’administration de la Société de développement du Yukon et de la Société d’énergie du Yukon. Cette démission prend effet aujourd'hui même. Les directeurs sont : Greg Hakonson Paul Hunter Martin Allen M. Phelps a indiqué qu’ils en sont venus à cette décision à la suite d’une longue et mûre réflexion. Voici son explication : « Nous avons de profondes divergences de vues avec le gouvernement du Yukon en ce qui concerne l’utilité, le rôle et la gouvernance de ces sociétés. Nous sommes également en désaccord sur certains aspects du rôle du conseil d’administration. Pour cela, et pour d'autres raisons également, il nous est impossible de continuer à effectuer nos tâches aux vues des responsabilités et obligations rattachées aux postes que nous occupons. » M. Phelps a refusé de s’étendre davantage sur ces sujets en invoquant la nature confidentielle des délibérations du conseil et de ses communications avec le Conseil des ministres. Cependant, il a précisé que les trois directeurs et lui-même seraient libres de réagir aux commentaires émis par le gouvernement du Yukon et qu’ils commenteront probablement certaines initiatives en matière d’énergie du gouvernement et de la Société lorsqu’elles seront annoncées. Renseignements : M. Willard Phelps 867-821-4521

May 11, 2009  Commentez

Petit poisson qui tourne en rond, Petit poisson dis-moi ton nom, Petit poisson tout rouge… MON poisson?

Whitehorse – Êtes-vous créatif? Que diriez-vous de participer à la création d’un projet artistique public pour célébrer le 50e anniversaire de la passe migratoire des rapides de Whitehorse? En collaboration avec le sculpteur Donald Watt, de Whitehorse, Énergie Yukon s’affaire actuellement à produire une œuvre d’art extérieure d’envergure qui sera installée à la passe migratoire cet été. « Nous sommes conscients que la passe migratoire occupe une place toute particulière dans le cœur de bien des gens », a mentionné la porte-parole d’Énergie Yukon, Janet Patterson. « Pour souligner le 50e anniversaire de la passe migratoire, nous voulions faire quelque chose qui non seulement ferait appel à la participation du public, mais qui durerait bien au-delà de l’année de commémoration. » « Nous avons eu la chance de pouvoir nous adjoindre les services de Donald Watt qui agira comme coordonnateur pour ce projet. Il a eu une idée fantastique qui, je pense, plaira énormément aux Yukonnais », d’ajouter Mme Patterson. Selon le concept de M. Watt, il s’agira de créer un banc de saumon dont chaque poisson sera l’œuvre originale d’une personne ou d’un groupe. Au cours des deux prochaines semaines, M. Watt fournira une sculpture sur bois d’un saumon grandeur nature à toute personne intéressée à participer. À la seule condition d’utiliser des peintures à l’épreuve des intempéries, chaque personne pourra ajouter de la couleur à son saumon selon son style particulier. Les sculptures peintes devront être rapportées à M. Watt pour la mi-juin. Il procédera ensuite à l’assemblage du banc de saumon dans un endroit désigné, à l’intérieur de l’enceinte de la passe migratoire. L’inauguration de l’œuvre d’art est prévue pour la fin du mois de juillet ou pour le début du mois d’août. Toute personne qui veut se procurer une sculpture sur bois représentant un saumon peut le faire en composant le 867-332-3669. Afin de célébrer le 50e anniversaire de la passe migratoire de plus d’une façon, Énergie Yukon a produit un balado (fichier mp3) racontant l’histoire de la passe migratoire. Il est possible de l’écouter en version anglaise en visitant la page d’accueil du site Web d’Énergie Yukon, à l’adresse www.yukonenergy.ca. De plus, une manifestation publique aura lieu à la passe migratoire au début du mois d’août. -30- Renseignements : Janet Patterson Communications Société d’Énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Apr 22, 2009  Commentez

Énergie Yukon rebaptise l’une de ses bourses d’études

WHITEHORSE – La Société d’énergie du Yukon accordera encore cette année plusieurs bourses d’études à des étudiants yukonnais du niveau postsecondaire. En vue d’honorer l’un des anciens membres de son conseil d’administration, la Société a décidé de rebaptiser une de ses bourses. « Ed Chambers a fait partie de notre conseil d’administration de 1991 à 2004, et il compte parmi les membres qui ont siégé le plus longtemps au conseil », a expliqué la porte-parole d’Énergie Yukon, Mme Janet Patterson. « La participation de M. Chambers au conseil d’administration a été un atout important pour la Société d’Énergie du Yukon et, après son décès à l’automne 2007, nous avons voulu souligner sa contribution de manière tangible. » La bourse d’études dans le secteur des métiers, établie il y a deux ans par Énergie Yukon, a été rebaptisée la bourse d’études Ed Chambers dans le secteur des métiers. « Puisque M. Chambers était mécanicien et conducteur de machinerie lourde, nous avons pensé que donner son nom à la bourse d’études dans le secteur des métiers serait une excellente façon de l’honorer », a déclaré Mme Patterson. Énergie Yukon accorde chaque année plusieurs bourses d’études réparties en trois catégories : La bourse d’études générales, offerte à des Yukonnais poursuivant des études dans l’une des disciplines suivantes : génie, administration des affaires et études de gestion; La bourse d’études Ed Chambers dans le secteur des métiers, offerte à des Yukonnais qui commencent un programme de préapprentissage ou de formation de premier échelon en vue d’exercer un métier; La bourse d’études à l’intention des membres des Premières nations, offerte à des membres des Premières nations des Nacho Nyak Dun et des Tr’ondëk Hwëch’in poursuivant des études dans un établissement d’enseignement postsecondaire. On peut se procurer un formulaire de demande auprès des écoles, des bureaux d’admission, des conseillers en orientation ou des bureaux des Premières nations à Mayo et à Dawson, et auprès d’Énergie Yukon ou en ligne au www.yukonenergy.ca. La date limite pour le dépôt des demandes est le 30 juin. Annexe : Complément d’information sur Ed Chambers Renseignements : Janet Patterson Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca Complément d’information sur Edward Chambers M. Ed Chambers est né à Whitehorse en 1935. Il était le cinquième enfant de Susan Van Bibber (Dickson) et de George Chambers. Mécanicien et conducteur de machinerie lourde, Ed était reconnu comme l’un des meilleurs conducteurs de chargeuse de Whitehorse et il a participé à la construction d’un grand nombre de fondations et de sous-sols, de même qu’à la construction de l’actuelle piscine de Takhini Hot Springs, près de Whitehorse. Il exploitait sa propre entreprise de construction, Ed’s Construction (Yukon) Ltd. Il a appris à son fils, à ses neveux et à d’autres membres de son entourage à conduire la machinerie lourde et à en faire l’entretien, et au fil des ans plusieurs d’entre eux ont travaillé pour lui. Parallèlement à l’exploitation de son entreprise à Whitehorse, Ed a aussi démarré une autre entreprise, Champagne Services, dans la localité du même nom. Lorsqu’il a pris sa retraite, Ed et sa femme Frances ont élu domicile à Champagne. Il faut toutefois préciser que le terme de retraite ne convient pas tout à fait à un homme comme Ed qui avait toujours quelques projets de menuiserie, de plomberie, d’électricité ou de construction en cours. Quand on lui demandait ce qu’il faisait, Ed répondait toujours qu’il ne faisait « que bricoler ». Ed et Frances ont eu cinq enfants. La famille Chambers a vécu longtemps au centre-ville de Whitehorse, où parents et amis se savaient toujours accueillis. Si quelqu’un avait un problème de voiture ou avait besoin de quelques dollars ou d’un repas chaud, il pouvait toujours se présenter chez Ed. Aujourd’hui, la maison Chambers figure sur la liste des bâtiments historiques. Ed Chambers a fait partie du conseil d’administration de la Société d’énergie du Yukon de 1991 à 2004. À ce titre, il compte parmi les membres qui ont siégé le plus longtemps au conseil. Il remplissait son mandat avec sérieux et ses réflexions étaient toujours empreintes de perspicacité. Fort de ses convictions, il consacrait beaucoup d’énergie et d’efforts à veiller à ce qu’Énergie Yukon suive l’orientation qui lui paraissait juste. La Société d’énergie du Yukon est profondément reconnaissante à M. Chambers de toutes ses années de loyaux services. Nous tenons aussi à exprimer notre gratitude à la famille Chambers qui nous permet d’honorer la mémoire d’Ed au moyen d’une bourse d’études à son nom.

Mar 04, 2009  Commentez

Le musée de Dawson et la Société d’énergie du Yukon présente une soirée au musée

Le musée de Dawson, en collaboration avec la Société d’énergie du Yukon, a le plaisir d’annoncer un nouveau programme éducatif visant les élèves de l’élémentaire du Yukon. Le projet pilote novateur permettra aux jeunes de la 4e à la 6e année de faire l’expérience directe des obstacles qu’ont dû surmonter les prospecteurs, mais aussi des joies qu’ils ont connues en récompense. Joanna Mazanti, la coordonnatrice du programme, en parle en ces mots : « À leur arrivée au musée, les jeunes laisseront derrière eux leur vie contemporaine et assumeront le rôle d’un des nombreux chercheurs d’or venus au Klondike dans l’espoir d’y faire fortune. Ils devront faire les mêmes choix, bien que dans un contexte beaucoup plus sûr que leurs prédecesseurs. » « Prendront-ils la route terrestre ou tenteront-ils leur chance par le col Chilkoot? Pourront-ils se procurer tout ce dont ils ont besoin? Se feront-ils avoir par des gens mal intentionnés? Chaque choix qu’ils feront entraînera de vraies conséquences », a expliqué Mme Mazanti. « Le programme permettra aux jeunes d’acquérir des compétences en résolution de problèmes et d’aborder la ruée vers l’or du Klondike sous un angle privilégié qui, je l’espère, leur fera prendre conscience des différences culturelles et socioéconomiques des individus, ainsi que de la persévérance et l’ingéniosité dont ils peuvent faire preuve. Et comme le titre le laisse entendre, les jeunes passeront une soirée au musée », a ajouté Mme Mazanti. « Lorsque que la direction du musée nous a demandé de participer à ce projet, nous étions intrigués », a confié Mme Janet Patterson qui s’exprimait au nom de la Société d’énergie du Yukon. « Il est clair pour nous qu’un programme d’apprentissage expérientiel de ce genre offre aux jeunes une occasion unique de se familiariser avec un sujet de façon indélébile. La Société d’énergie du Yukon considère que l’argent qu’elle a investi dans le matériel éducatif profitera à un grand nombre de jeunes yukonnais et nous sommes heureux de pouvoir contribuer à la réalisation de ce projet. » Mme Laura Mann, directrice générale du musée de Dawson, se réjouit de l’appui de la Société d’énergie. « Nous sommes tous conscients de l’importance que cette tranche de notre histoire continue à jouer pour le Yukon – c’est l’un de nos principaux attraits touristiques et notre économie est en grande partie tributaire du tourisme. Mais je pense aussi que la Société d’énergie a fait preuve de perspicacité et compris que les musées sont bien placés pour jouer un rôle de premier plan, non seulement au profit de l’industrie du tourisme, mais aussi dans l’éducation du public, et plus particulièrement des jeunes. Le musée de Dawson a à cœur de mettre sur pied des programmes éducatifs pour les jeunes yukonnais de tous les niveaux scolaires. Grâce à l’aide de la Société d’énergie du Yukon, nous voilà en mesure de mettre en œuvre ce premier volet d’un ensemble imposant de programmes que nous avons l’intention d’offrir. » Le projet pilote sera mis à exécution les 23 et 24 mars 2009 avec les élèves de l’école Robert-Service à Dawson. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Joanna Mazanti, coordonnatrice du programme, au 867-993-5291, poste 23, ou Janet Patterson, à la Société d’énergie du Yukon, au 867-393-5333.

Mar 02, 2009  Commentez

La Société d’énergie du Yukon dépose une demande au YESAB pour le projet « Mayo b »

(Whitehorse) – La Société d’énergie du Yukon a demandé à l’Office d’évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon (YESAB) d’approuver un projet qui permettrait d’accroître la quantité d’énergie propre et renouvelable mise à la disposition des résidents du Yukon. Le projet, baptisé Mayo B, consisterait à construire une nouvelle centrale électrique en aval de celle qui existe déjà à Mayo. Cela aurait pour effet de doubler la quantité d’énergie électrique produite sur les lieux (qui passerait de 5 MW à 10 MW). Il ne serait pas nécessaire de construire un nouveau barrage ni d’apporter des améliorations majeures au barrage Wareham. « L’agrandissement des installations hydroélectriques de Mayo est l’un des nombreux projets de production d’électricité que nous envisageons », a dit le président de la Société d’énergie, David Morrison. « Plus le Yukon se développe, plus nous avons besoin d’énergie pour répondre à la demande d’électricité. Notre objectif est d’augmenter la quantité d’énergie "verte" que nous produisons afin d’éviter de devoir utiliser d’importantes quantités de diesel, ce qui serait coûteux pour les consommateurs et nuisible pour l’environnement. » Le projet Mayo B respecte la pratique habituelle de la Société d’énergie consistant à maximiser autant que possible l’utilisation des infrastructures existantes. Mayo B serait une façon de mettre davantage en valeur les installations hydroélectriques que possède déjà la Société à Mayo. L’évaluation du projet par le YESAB n’est qu’une des étapes à franchir avant que ce projet puisse voir le jour. La Société d’énergie devra également le faire approuver par l’Office des eaux du Yukon, en plus de le soumettre à la Régie des entreprises de services publics pour examen, conformément à l’engagement pris par la Société relativement à tout projet d’une valeur de 3 millions de dollars ou plus. La Société négocie en outre un protocole d’entente avec la Première nation des Nacho Nyak Dun, qui sera suivi d’une entente relative au projet. « Nous pensons pouvoir bientôt signer le protocole d’entente avec la Première nation », a dit M. Morrison. « Nous avons à cœur de maintenir une étroite collaboration avec les Nacho Nyak Dun, le village de Mayo et les autres parties concernées dans la poursuite de ce projet. » « Je tiens à souligner l’appui considérable que nous avons reçu du gouvernement du Yukon pour ce projet; sans son aide, il nous serait impossible de faire de ce projet une réalité », a ajouté M. Morrison. « Le gouvernement territorial a entrepris des démarches pour obtenir une aide financière du gouvernement fédéral afin de rendre le projet abordable, et nous lui sommes très reconnaissants pour les efforts qu’il déploie en ce sens. » On peut consulter le texte intégral de la demande présentée au YESAB à l’adresse www.yukonenergy.ca/about/projects/mayob/. -30- Renseignements: Janet Patterson,      Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                         janet.patterson@yec.yk.ca

Feb 23, 2009  Commentez

Énergie Yukon fait un don de fournitures de premiers soins pour de la formation

(Whitehorse) – Énergie Yukon a fait un don de plusieurs boîtes de fournitures de premiers soins à la brigade de l’Ambulance Saint-Jean à Whitehorse. La brigade les utilisera à des fins de formation. « À Énergie Yukon, la sécurité est primordiale et nous nous conformons au Règlement sur la santé et la sécurité au travail du Yukon, qui exige un renouvellement périodique du matériel de premiers soins », a indiqué la porte-parole d’Énergie Yukon, Janet Patterson. « Au lieu de jeter nos vieilles fournitures, nous souhaitions trouver une façon de les rendre utiles à la population. La brigade locale de l’Ambulance Saint-Jean a signalé qu’elle souhaitait utiliser les fournitures pour la formation de ses membres, et nous sommes heureux d’acquiescer à sa demande. » La brigade est composée de bénévoles qui offrent des services de premiers soins pendant des manifestations sportives et d’autres activités communautaires à Whitehorse. « Il est important que nos membres apprennent à donner les premiers soins en utilisant des produits semblables à ceux auxquels ils auront accès sur le terrain », a souligné la brigadière générale, Joanne Green. « Le don généreux d’Énergie Yukon aidera nos membres à garder leur formation à jour. » « Selon nous, tous y gagnent », a ajouté Janet Patterson. « Nous avons renouvelé le stock de trousses de premiers soins de toutes nos installations, et nous avons trouvé un bon usage pour les vieilles fournitures, un usage qui profitera à l’ensemble de la collectivité. » -30- Renseignements: Janet Patterson,      Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                         janet.patterson@yec.yk.ca

Feb 13, 2009  Commentez

Énergie Yukon annonce le lancement d’un blogue public

(Whitehorse) – « Prêtez-nous une oreille; nous vous donnerons voix au chapitre. » C’est cette pensée qui est à l’origine du blogue public que vient de lancer Énergie Yukon. « Le secteur de la distribution d’électricité est un secteur d’activité complexe, en particulier au Yukon où deux fournisseurs distincts répondent aux besoins en électricité des clients », a déclaré la porte-parole d’Énergie Yukon, Mme Janet Patterson. « Il est devenu manifeste que nous devons déployer davantage d’efforts pour faire connaître qui nous sommes, ce que nous faisons, notre façon d’assurer les services et ce que nous représentons. » Un blogue est un site Web où l’on peut trouver divers renseignements mis à jour régulièrement et où il est possible pour les visiteurs d’émettre des remarques. « Le blogue constitue un moyen de communiquer directement avec les Yukonnais », a précisé Mme Patterson.  « Il permet au public d’être mieux renseigné sur la Société d’énergie du Yukon et de nous faire part de ses réactions. » Énergie Yukon est la première société du territoire à avoir créé son blogue, et elle est au nombre des premières sociétés de distribution d’énergie canadiennes à l’avoir fait.     Les visiteurs trouveront sur le blogue, entre autres, des précisions sur ce qui distingue Énergie Yukon de la Yukon Electrical Company, des explications relatives à leur facture d’électricité et une liste des efforts fournis par la société en vue de réduire le nombre des pannes de courant. Voici l’adresse du blogue: http://blog.yukonenergy.ca . -30- Renseignements: Janet Patterson,      Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                         janet.patterson@yec.yk.ca

Jan 30, 2009  Commentez

Énergie Yukon donne une fourgonnette, des denrées et de l’argent à une banque alimentaire locale

(Whitehorse) – Énergie Yukon a fait un important don à la banque alimentaire de Whitehorse. Ce matin, la Société a remis à des représentants de la banque alimentaire un chèque de 10 000 $ en plus d’une fourgonnette remplie de denrées non périssables. Les aliments proviennent tous de dons des employés d’Énergie Yukon. « Énergie Yukon croit fermement qu’elle a l’obligation de redonner quelque chose aux gens et aux collectivités qu’elle dessert, en particulier aux personnes qui en ont le plus besoin », a déclaré le président d’Énergie Yukon, M. David Morrison. « J’aimerais remercier nos employés qui ont manifesté beaucoup d’enthousiasme à l’égard de ce projet et qui ont fait preuve d’une grande générosité en donnant toutes les denrées qui ont permis de remplir la fourgonnette. Je souhaite également à la banque alimentaire de Whitehorse la meilleure des chances dans la poursuite de cette très louable initiative. » La banque alimentaire a entrepris de rénover ses locaux situés dans l’immeuble de la Légion royale canadienne sur la rue Alexander, à Whitehorse, et devrait rouvrir ses portes en avril. « La Société d’énergie du Yukon a été le tout premier organisme à offrir son aide – une aide non sollicitée – à la banque alimentaire dans le cadre de notre projet », a précisé la présidente de la Food Bank Society of Whitehorse, Mme Christiane Boisjoly. « Nous lui sommes extrêmement reconnaissants d’avoir fait preuve d’une grande générosité et d’avoir fait montre d’une conscience sociale exemplaire. » En plus du don remis aujourd’hui, le personnel d’Énergie Yukon s’est également engagé à fournir des denrées à la banque alimentaire au cours de la première semaine de classe, en septembre. « Nous avons choisi cette semaine parce que nous croyons qu’il s’agit d’un bon moment pour contribuer à la saine alimentation des familles qui ont de jeunes enfants », a expliqué M. Morrison. « Aucun enfant ne devrait aller à l’école le ventre vide. Nous espérons que notre contribution aidera ces familles à composer avec les dépenses supplémentaires que suppose cette période de l’année en raison de l’achat de fournitures scolaires et de vêtements. » Après sa réouverture, la banque alimentaire s’attend à servir des centaines de Yukonnais. -30- Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jan 26, 2009  Commentez

Énergie Yukon crée un outil d’économie d’énergie

(Whitehorse) – Êtes-vous préoccupé par le fait qu’Énergie Yukon utilise son groupe générateur diesel aux heures de grande demande d’électricité? La Société a créé un outil simple d’utilisation qui, du moins elle l’espère, aidera les Yukonnais desservis par le réseau hydroélectrique Whitehorse-Aishihik-Faro de mieux gérer leur consommation d’énergie et ainsi de réduire la quantité de diesel utilisée. L’outil créé par Énergie Yukon consiste en un graphique mis à jour chaque semaine et affiché sur le site Web de la Société. Le graphique montre la demande d’énergie prévue à différentes heures de la journée, y compris aux périodes de grande consommation comme les heures de dîner et de souper, et s’étale sur sept jours. Le graphique indique ainsi à quel moment Énergie Yukon atteint sa capacité maximale en demande d’énergie hydroélectrique et quand elle devra recourir au diesel pour fournir la quantité d’énergie demandée. « Ce que nous espérons, c’est que les gens regardent ce graphique et constatent à quel moment nous risquons de devoir consommer du diesel et, qu’ainsi, ils réfléchissent à la manière dont ils pourraient réduire leur consommation d’énergie durant les périodes de pointe », a expliqué la porte-parole d’Énergie Yukon, Mme Janet Patterson. « Les gens pourraient, par exemple, faire fonctionner leur lave-vaisselle à l’heure où ils se couchent plutôt que de le mettre en marche au début de la soirée, ou choisir une douche rapide plutôt qu’un bain, ou encore laver leurs vêtements à l’eau froide plutôt qu’à l’eau chaude. Tous ces petits gestes s’additionnent et contribuent à réduire la consommation d’énergie. » « L’énergie renouvelable constitue la pierre angulaire des activités d’Énergie Yukon; idéalement, nous aimerions ne jamais recourir au diesel », a ajouté Mme Patterson. « Notre graphique n’est qu’un pas dans cette direction, mais nous espérons qu’il encouragera les gens à réfléchir à leur consommation d’électricité. Cette démarche ne sera pas seulement bonne pour Énergie Yukon, mais également pour les portefeuilles des consommateurs. » On peut consulter le graphique sur le site www.yukonenergy.ca/customer/residential/chart/ (en anglais seulement). -30- Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jan 08, 2009  Commentez

Énergie Yukon et la Ville de Whitehorse en quête de chaleur géothermique

(Whitehorse) – Énergie Yukon et la Ville de Whitehorse ont reçu du financement qui pourrait mener à la découverte de sources de chaleur géothermique en vue de produire d’importantes quantités d’électricité. Le Centre d’innovation en climat froid du Yukon accordera 125 000 $ pour les travaux de recherche et Énergie Yukon fournira le reste des 285 000 $ requis pour ce projet. « Le Yukon est situé dans une zone du Pacifique appelée « ceinture de feu », a indiqué le président d’Énergie Yukon, M. David Morrison. « Nous croyons avoir de bonnes chances d’y trouver des sources géothermiques suffisamment importantes pour produire une grande quantité d’énergie, soit entre 500 et 1 500 mégawatts d’électricité. » Dans le cadre du projet, on mettre à l’essai la méthode de télédétection par imagerie satellitaire et capteurs thermiques infrarouges afin de découvrir des sources géothermiques. Dans le Nord, de telles sources sont profondément enfouies dans le sol, ce qui exige de forer à une profondeur de plusieurs kilomètres. On croit que le recours à l’imagerie satellitaire et aux capteurs thermiques facilitera la localisation de sources géothermiques. « Nous remercions le Centre d’innovation en climat froid du Yukon de nous avoir accordé des fonds de recherche », a ajouté M. Morrison. « Avec l’énergie géothermique, le défi consiste à trouver des façons de maintenir les frais de mise en valeur le plus bas possible. Le financement devrait nous permettre de réduire l’ampleur des recherches visant à localiser les meilleurs sites de forage, ce qui permettrait de réaliser d’importantes économies. » « La Ville de Whitehorse est très heureuse de participer à ce projet à titre de partenaire, aux côtés de la Société d’énergie du Yukon et du Centre d’innovation en climat froid du Yukon », a déclaré Brian Crist, directeur des opérations de la Ville de Whitehorse. « La chaleur géothermique extraite du sol ne produit pas de gaz à effet de serre et, par conséquent, constitue une source d’énergie verte et très propre. Le projet s’inscrit totalement dans le cadre du plan intégré de viabilité des collectivités (Integrated Community Sustainability Plan) de la Ville de Whitehorse. » « Énergie Yukon planifie pour l’avenir », a ajouté M. Morrison. « Nous reconnaissons la nécessité de trouver d’autres sources d’énergie renouvelable et c’est pourquoi nous étudions toutes les avenues. À notre avis, l’énergie géothermique est une des formes d’énergie verte les plus prometteuses. Si notre recherche réussit, nous serons en mesure d’offrir aux Yukonnais de l’électricité propre et abordable qui n’aurait que très peu de répercussions sur le paysage et le milieu de vie. » -30- Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Nov 24, 2008  Commentez

Les améliorations de l’infrastructure électrique du Yukon sont en place

WHITEHORSE – La phase 1 du projet de construction de la ligne de transport d’énergie Carmacks-Stewart est terminée, et la nouvelle portion de taille ajoutée à l’infrastructure électrique du Yukon est désormais en place. « L’achèvement de la phase 1 du projet de construction de la ligne de transport d’énergie Carmacks-Stewart est une réalisation formidable qui procurera aux Yukonnais des avantages pendant de nombreuses décennies », a dit le premier ministre, Dennis Fentie. « L’infrastructure électrique construite réduira considérablement les émissions de gaz à effet de serre du Yukon, tout en générant des retombées économiques liées à l’utilisation complète des surplus d’hydroélectricité. » La construction de la ligne entre Carmacks et Pelly Crossing, reliée à une ligne secondaire jusqu’à la mine de Minto, permet à la mine de passer du diesel à l’hydroélectricité. Les résidents de Pelly Crossing commenceront aussi à profiter de l’hydroélectricité dans les prochains jours. On estime que les installations permettront une réduction approximative des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 30 000 tonnes par année. « Je suis très heureux de l’achèvement des travaux et du fait que la ligne soit déjà sous tension », a mentionné le ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources, Brad Cathers. « La construction de cette portion de la ligne n’aurait pas été possible sans l’aide financière concertée du gouvernement du Yukon, de la Société d’énergie du Yukon, de la Société de développement du Yukon et de la Sherwood Copper Corporation. » Toutes les parties ont financé une partie du coût total de la ligne de transport d’énergie. Pour sa part, le gouvernement du Yukon a versé 10 millions de dollars au projet. Sherwood Copper a fourni 7,2 millions de dollars pour la ligne principale et a assumé la totalité du coût de la ligne secondaire jusqu’à la mine de Minto. Le reste de la somme nécessaire a été assumé par la Société d’énergie du Yukon et la Société de développement du Yukon. Énergie Yukon estime qu’environ 200 travailleurs du Yukon ont participé aux travaux entourant la réalisation de la ligne, et que de nombreux commerces locaux, comme des hôtels, des restaurants, des stations-service, des épiceries et des entreprises d’outillage en ont profité sur le plan économique. « J’aimerais de plus remercier la Première nation des Nacho Nyak Dun, la Première nation de Selkirk et la Première nation Little Salmon/Carmacks de leur étroite collaboration avec Énergie Yukon avant et pendant la construction de la ligne. C’est un partenariat qui a donné d’excellents résultats », a déclaré le ministre responsable de la Société d’énergie du Yukon, Jim Kenyon. « Je tiens à souligner le bon travail et le dévouement du personnel d’Énergie Yukon, des entrepreneurs et des nombreux travailleurs du Yukon qui ont réalisé les diverses parties du projet », a ajouté le président de la Société d’énergie du Yukon, David Morrison. Le défrichage et l’arpentage nécessaires à l’installation de la ligne de transport d’énergie ont été effectués l’hiver dernier, et la construction s’est déroulée au printemps, à l’été et pendant une partie de l’automne. -30- Renseignements : Roxanne Vallevand Communications Conseil des ministres 867-633-7949 roxanne.vallevand@gov.yk.ca Mark Roberts Communications Énergie, Mines et Ressources 867-667-5307 mark.roberts@gov.yk.ca Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jul 22, 2008  Commentez

Début du déroulage des câbles sur la ligne de transport d’énergie de Carmacks-Stewart

(Whitehorse) – Les équipes de l’entrepreneur Valard Construction et d’Arctic Power ont commencé à dérouler les câbles dans le cadre de la première phase du projet de construction de la ligne de transport d’énergie de Carmacks-Stewart. Le déroulage des câbles sur la ligne secondaire jusqu’à la mine de Minto a débuté hier, alors que sur la ligne principale, l’opération a commencé un peu plus tôt ce mois-ci. À ce jour, 48 kilomètres de câbles ont déjà été installés sur cette dernière. Par ailleurs, une équipe de creusage composée uniquement de femmes, soit sept en tout, fait partie du groupe de 17 Yukonnais embauchés pour travailler le long de la route, dans une zone où les machines ne peuvent se rendre. Dans cette zone, située près du ruisseau Tatchun, il faut travailler manuellement et du haut des airs en raison de la difficulté d’accès et de la fragilité écologique de l’endroit. Les femmes ont été embauchées par la Carmacks Development Corporation, l’un des quatre partenaires de Valard Construction dans le projet de construction de la ligne de transport. Leur travail, effectué en collaboration avec deux autres équipes, consiste à creuser plus de 60 trous pour recevoir les poteaux et les billots d’ancrage, et à installer dans chaque trou des cylindres de 300 livres (136,2 kg). Ces cylindres sont destinés à empêcher les trous de s’effondrer avant que les poteaux soient installés. Les trous ont une profondeur de neuf pieds (2,75 m) et une circonférence de près de 4 pieds (1,22 m). Quant aux trous des billots d’ancrage, ils mesurent six pieds (1,82 m) de profondeur et ont une superficie d’environ six pieds sur quatre (1,21 m) en surface. « Une fois terminée cette partie du projet, les équipes de creusage auront excavé environ 7 500 pieds cubes (210 m3) de roche, de terre, d’argile et de pierre, tout cela à la main », a dit le gestionnaire de projet chez Valard Construction, Adam Budzinski. « Les gens de notre entreprise sont tous enthousiasmés par la façon "à l’ancienne" de réaliser cette petite partie des travaux, ainsi que de la manière dont le projet est mené avec la participation maximale des Premières nations locales. » « Et quand on sait que c’est une équipe composée seulement de femmes qui exécute la partie des travaux sans doute la plus exigeante de tout le projet sur le plan physique, c’est encore plus emballant », a poursuivi M. Budzinski. « J’ai cru comprendre que les femmes étaient très heureuses qu’on leur offre à elles aussi la chance d’obtenir des emplois bien rémunérés et de nouvelles possibilités, à l’instar des hommes de la région qui ont été embauchés pour d’autres aspects du projet. On m’a raconté que l’une d’elles était tellement contente d’avoir obtenu un emploi qu’elle n’a pas fermé l’œil pendant les deux nuits qui ont précédé sa première journée de travail. Une fois que les travaux d’excavation seront achevés, les poteaux seront mis en place à l’aide d’hélicoptères. C’est Trans North de Whitehorse qui se chargera de ce volet du projet. « Énergie Yukon est toujours très heureuse de la façon dont le projet se concrétise », a déclaré le président de la société, David Morrison. « Je désire en particulier remercier les équipes de creusage des Sociétés de développement des Premières nations de Little Salmon/Carmacks et de Selkirk qui participent aux travaux au ruisseau Tatchun. L’enthousiasme dont elles font preuve devant ce travail très difficile physiquement est une source d’inspiration pour toutes les autres personnes qui prennent part au projet. » En plus d’être synonyme d’avantages économiques importants pour les résidents de l’endroit, la ligne de transport d’énergie de Carmacks-Stewart profitera à long terme pour tous les contribuables du Yukon. Elle permettra à Énergie Yukon d’avoir un client régulier pour sa production excédentaire et aux résidents de Pelly Crossing de s’alimenter à partir d’une source d’énergie propre pour répondre à leurs besoins en électricité. La construction de la ligne de transport est réalisée en partenariat avec Valard Construction, d’Edmonton, Arctic Power et trois sociétés de développement des Tutchone du Nord. Valard Construction compte 450 employés qui travaillent dans la construction de lignes de transport et d’installations de distribution partout au pays. La société s’est engagée à favoriser le développement socioéconomique régional grâce à la participation des entreprises locales et des Premières nations dans tous ses projets. Le projet de construction de la ligne de transport de Carmacks-Stewart a fait l’objet d’une évaluation environnementale approfondie par l’Office d’évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon ainsi que de trois audiences publiques par la Régie des entreprises de services publics du Yukon.   La mise en service de la ligne de transport est prévue pour la fin septembre. -30- Renseignements : Janet Patterson                        Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                        janet.patterson@yec.yk.ca

Jun 24, 2008  Commentez

Ligne de transport d’énergie Carmacks-Stewart : les travaux vont bon train

(Whitehorse) – Énergie Yukon fait d’excellents progrès dans la phase 1 du projet de construction de la ligne de transport d’énergie Carmacks-Stewart, qui reliera Carmacks et Pelly Crossing. Le projet prévoit également la construction d’une ligne secondaire jusqu’à la mine de Minto. « Je suis très satisfait du déroulement du projet », a dit David Morrison, président d’Énergie Yukon. « Nous respectons les délais et le budget établis, et nous devrions être en mesure d’assurer l’alimentation en électricité vers la mine de Minto d’ici la fin de septembre. » Les équipes de l’entrepreneur Valard Construction sont en train de monter les structures en bois qui supporteront la ligne de transport. Sur la ligne de transport principale de 138 kV, 321 des 550 structures nécessaires sont en place. Sur la ligne de transport secondaire de 25 kV, 255 des 336 structures nécessaires sont en place. L’installation de la ligne devrait commencer à la fin du mois actuel ou au début du prochain mois. La construction de sous-stations à Carmacks, Minto Landing et à la mine de Minto est en cours. La construction d’une sous-station à Pelly Crossing commencera sous peu. « Notre plus gros appareil, le transformateur à Minto Landing, fait actuellement l’objet d’essais de vérification des performances en Ontario », a indiqué David Morrison. « Il devrait arriver au Yukon au mois d’août. » Dans le cadre du projet, Énergie Yukon donne à tous les entrepreneurs participants une orientation en matière de santé, de sécurité et d’environnement, ainsi que des renseignements détaillés sur les obligations environnementales et réglementaires à respecter. Les Premières nations tutchone du Nord et le gouvernement du Yukon ont à leur service des inspecteurs qui visitent régulièrement les chantiers pour s’assurer du respect des règles. « Nous entretenons une bonne relation avec ces inspecteurs – deux ou trois fois par semaine, nous les mettons au courant des activités en cours et des emplacements concernés », a souligné David Morrison. « Nous n’avons pas connu de problèmes importants jusqu’à maintenant. » La ligne de transport d’énergie Carmacks-Stewart présentera des avantages à long terme pour tous les contribuables yukonnais. Énergie Yukon aura maintenant un client pour sa production hydroélectrique excédentaire, et la ligne permettra à Pelly Crossing de s’alimenter à partir d’une source d’énergie propre pour répondre à ses besoins en électricité. La phase 1, de Carmacks à Pelly Crossing, devrait coûter environ 27,8 millions de dollars et la ligne secondaire de Minto, environ 8,8 millions de dollars. Le gouvernement du Yukon consacre 10 millions de dollars à la réalisation du projet. « Nous avons reçu le premier versement de cinq millions de dollars; nous recevrons le reste d’ici la date d’achèvement », a mentionné David Morrison. « Sans cette importante contribution, le projet n’aurait peut-être pas été rentable. » Le projet a fait l’objet d’une évaluation environnementale approfondie par l’Office d’évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon et de trois audiences publiques de la Régie des entreprises de services publics du Yukon -30- Renseignements : Janet Patterson                        Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                        janet.patterson@yec.yk.ca